Le processus de deuil et la philo..

Quand Arte m’invite à participer à son émission Philosophie sur le thème de la Consolation, je ne m’attendais pas à une confrontation. Au contraire, j’étais heureuse d’avoir l’occasion de m’exprimer sur ce sujet qui me tient à cœur depuis tant d’années, 34 exactement. 

J’y viens pour délivrer mes messages, ceux que j’ai tirés de mes expériences, formations et lectures, et de mon travail personnel. Les uns validant les autres, et inversement, en se complétant, nuançant, précisant pour arriver à une compréhension fine et intuitive du vécu des personnes que j’accompagne. Des liens se sont fait au fils des années, des prises de conscience déterminantes. Les transmettre donne du sens à ces évènements  et aideront ceux qui en vivent actuellement. Mes clients me le témoignent régulièrement “ça m’a fait du bien cette séance”. 

J’ai toujours aimé la philosophie, avant même de rencontrer la psychologie durant mes études. Les deux peuvent s’enrichir, alors qu’on les a souvent opposées. Et aujourd’hui où la sagesse arrive, je pensais qu’elle pouvaient se compléter, car  “ET” est plus fort que  “OU”. 

Mais si vous regardez cette vidéo, vous constaterez que la philosophie semble se situer encore très haut, sans doute dans le cerveau, là où je cherche à me situer plus bas, dans le cœur. Je ne m’y attendais pas. Naïvement. Mais après cette expérience, je me dis encore que ces deux points de vue s’enrichissent, se complètent, en bonne intelligence, et que c’est dans l’échange que l’on grandit. 

Dans un prochain post, je vous résumerai les grandes lignes du vécu du deuil, et vous donnerai des clefs pour sortir de la solitude.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.