Les bienfaits de l’automne

Comment retrouver de l'énergie en Novembre?

Qui a dit que le mois de Novembre était triste, sombre et morose ? Qui a institué que dès la rentrée de Septembre, il faut se mettre à se plaindre de tout, parce que c’est la “rentrée”, parce que l’on va changer d’heure, et que les jours raccourcissent, et qu’il pleut souvent et qu’il va faire froid, et qu’en plus “c’est plus la saison ni des fraises ni des spritz” ? Ou bien est-ce un subterfuge pour devenir solidaire dans la plainte de l’automne, et tisser des liens?

Quelle est cette croyance qu’en automne tout est triste ?

Pour ma part, l’automne est une de mes saisons préférées. J’aime ses couleurs allant du vert au brun, en passant par des nuances de jaunes et d’orangés. Admirer la feuille qui se décroche de leur branche dans un enchaînement d’arabesques, gracieuse et légère, digne d’une danseuse étoile.  Un tapis lumineux s’éclaire alors au soleil, et nous révèle que même ce passage vers l’hiver est merveilleux. Pourquoi ne pas le voir et s’en délecter? 

Toutes ces nuances d’ombres et de lumières, ces ciels passant par tous les gris, du clair à l’anthracite, illuminés souvent par le soleil qui réapparaît après la pluie m’émerveillent. Quelle diversité, quels changements d’un jour à l’autre ! Beaucoup plus varié  qu’un été au ciel bleu sans nuage. 

Quelles peurs a-t-on vraiment ? Etre obligé de s’adapter, d’anticiper ou de vivre au jour le jour ces changements, cette transition de l’été à l’hiver ? 

Les transitions sont là pour nous enrichir, pour nous faire grandir, nous faire prendre du recul sur nous-même, sur notre vie et le sens qu’on y met.

Elles sont parfois inconfortables, mais permettent d’avancer et de trouver le chemin qui nous correspond le mieux. C’est à travers les épreuves que l’on se connecte à la connaissance de soi. Mieux vaut les accepter plutôt que lutter contre des événements extérieurs qui se mettent en travers de notre route.

Accueillir l’inconfort nous fait grandir, et dans toute expérience  difficile  se cache un cadeau. Pensez aux instants inédits que vous vivez grâce à la tombée de la nuit précoce, ou aux échanges inattendus, ou à des moments de partage, peut-être fugaces mais qui mis bout à bout vous remplissent et vous permettent de vivre en lien avec les autres et avec vous -même. 

En agissant sur votre météo intérieure, vous retrouverez l’énergie qui vous manque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.